Conception de jardins écologiques en Bretagne et ailleurs...

 

 

"Un oeil qui sache voir la nature,

un coeur qui sache sentir la nature,

une volonté qui sache suivre la nature."
Triades bardiques de Iolo Morgannwg

 

 

 

Vous souhaitez un jardin harmonieux, une sorte de jardin d'Eden ?

 

Imaginer qu'une bonne fée se penche au-dessus de votre jardin comme s'il était le berceau d'un nouveau-né...

 

Au-delà des idées qui reflètent souvent ce que vous connaissez déjà, je vous invite à rencontrer votre rêve de jardin.

 

  • Peut-être pensez-vous qu'un jardin est dénué d'intérêt, voire lugubre, en hiver ?
    C'est pourtant à cette période que certaines plantes fleurissent, que certains feuillages de vivaces, de graminées, d'arbustes, explosent en couleurs chatoyantes, que les écorces se révèlent.
  • Il vous parait trop petit pour faire quelque chose d'intéressant ?
    Même dans quelques m², il est possible de créer une promenade dépaysante et qui met la joie au cœur.

  • La terre est trop pauvre ?
    Même dans le désert, grâce aux techniques permaculturelles, les potagers prennent vie.
    A chaque sol, sa palette végétale : les plantes méditerranéennes s'épanouiront dans un sol pauvre et caillouteux.
  • Vous n'aurez pas le temps ?
    "La bonne plante au bon endroit" : si cette règle est respectée, pas de taille, voire, pas de tonte. Très peu d'entretien mais un investissement
    financier pour la conception et la réalisation, en temps et en soins les premières années.

  • Vous pensez que la taille des hortensias, c'est obligatoire ?
    Rassurez-vous, les plantes sont parfaitement capables de refleurir chaque année sans l'intervention humaine. Si les inflorescences sèches vous déplaisent, c'est une autre affaire...

  • Vous désespérez, en pleine ville, de voir les oiseaux, les papillons qui vous enchantent ?
    En leur offrant le gîte et le couvert qui leur correspond, les animaux investissent même un petit espace.

  • Vous aimeriez quelques plantes médicinales, des aromatiques, des baies, mais vous interrogez sur la façon d'organiser les plantations ?
    Toutes ces plantes ont d'autres fonctions, ornementales, stimulatrices pour leurs voisines, elles pourront être installées dans un même massif, en symbiose.

  • Le "jardin des sens" vous enthousiasme ? Prenons-le comme fil conducteur !

                                  Avant                                                                        Après

Amener des courbes, arrondir les angles,

créer des espaces de rencontres entre le végétal, le bâti et les zones minérales,

gérer le relief pour qu'il soit harmonieux et démultiplie l'espace,

créer des petits espaces avec des ambiances particulières en lien avec les conditions naturelles,

oublier les haies, penser massifs végétaux et espace ouvert,

choisir dans l'incroyable palette végétale offerte par la nature

pour réaliser un jardin vraiment unique.

 

J'aime imaginer l'architecture de votre paysage pour qu'il devienne unique et épanouissant,

trouver des solutions pour que votre jardin soit écologique et dégage une ambiance naturelle,

... et je fourmille d'idées avec lesquelles nous pourrons dessiner et réaliser votre Rêve,

dans une démarche d'éco-conception (ou permaculturelle).

 

J'interviens essentiellement en Bretagne.

Au delà, il est aussi possible d'échanger à distance.



Les photos de ce site ont été prises par Anne Lavorel, dans des jardins qu'elle a conçus, exceptées celles de ferronnerie et des articles de presse.



Témoignage de Kathy (Trégunc - Bruxelles)

 

"Ton travail - je dirais plutôt ton enseignement -  m'a appris à avoir premièrement un regard beaucoup plus attentif du jardin/de la nature. A observer ce qui s'y passait de façon bien plus intime. Du coup, le regard devient plus attentionné. Par ton intermédiaire, on finit par découvrir l'émerveillement qu'offre le jardin. On joue sur les interactions, sur le respect de la nature. On ne coupe plus, on aménage, on transforme le jardin en douceur de la même façon qu'il finit par nous transformer. C'est donnant donnant.  On apprend que chaque élément du jardin, que ce soit une plante, un insecte, un caillou a son effet sur l'autre. On jardine dans le respect de la nature. Le jardin devient un petit paradis.

Bref, une belle évolution personnelle."

Ethymologie du mot "Paradis"

Le terme se retrouve pour la première fois en - 362 chez Xénophon dans l’Économique1 pour désigner des jardins que le roi de Perse Cyrus le Grand ordonnait de retrouver partout où le menaient ses voyages.

 

Le terme paradis est issu d'une langue très ancienne, l'iranien avestique dans laquelle pairidaēza, signifie enceinte royale ou nobiliaire. Le terme se transmet ensuite au persan (pardēz, voulant dire enclos), puis au grec ancien παράδεισος (« paradeisos » signifiant un parc clos où se trouvent des animaux sauvages) pour aboutir enfin au latin chrétien (paradisus).

  • Dans son acception première, le terme désigne un jardin d'agrément : la Bible grecque utilise παράδεισος pour décrire le « jardin [plus exactement l'enclos] de la Genèse ».
  • À travers les Pères de l’Église Tertullien ou Jérôme de Stridon, le latin calque le grec pour désigner :
    • Le jardin donné à Adam et Ève par Dieu lors de l'épisode de la Création ;
    • Le « séjour des justes » (pareïs) au Ciel s'opposant à l’enfer (inferi).

Avec Augustin d'Hippone, le terme en latin évoque dès lors de manière plus imagée et plus large un « lieu de bonheur spirituel »...

(Wikipédia)